Un tiers des établis­se­ments de plus de 10 sala­riés n’ont pas d’ins­tance repré­sen­ta­tive du person­nel (IRP), faute de demandes ou de candi­dats, malgré l’obli­ga­tion légale de l’employeur d’or­ga­ni­ser une élec­tion, selon une étude du minis­tère du Travail publiée jeudi. Article origi­nal