Les effec­tifs de la police natio­nale mobi­li­sés de nuit vont perce­voir une indem­nité indique lundi soir un commu­ni­qué du minis­tère de l’Intérieur. Une déci­sion pour “accom­pa­gner la péni­bi­lité liée au travail de nuit” esti­mée à 10 millions d’eu­ros au total. Article origi­nal