Les entre­prises qui le souhaitent peuvent désor­mais rembour­ser la somme de 400 euros par an aux sala­riés qui utilisent un moyen de trans­port durable. Article original