Parmi les oppo­sants véné­zué­liens, une majo­rité se dégage pour deman­der la fin du “gouver­ne­ment par inté­rim” de Juan Guaido. Quatre ans après son auto procla­ma­tion, ce dispo­si­tif semble s’être fragi­lisé sans atteindre ses objec­tifs poli­tiques. Article original