Laurent Berger, secré­taire géné­ral de la CFDT, accuse mardi sur fran­ceinfo la compa­gnie aérienne de “pres­su­rer ses sala­riés”, alors que cette dernière a donné le 15 mai un ulti­ma­tum à son syndi­cat majo­ri­taire : licen­cier 27 personnes ou accep­ter des baisses de salaires. Article original