En Equateur, le gouver­ne­ment cède petit à petit sa forêt vierge aux compa­gnies pétro­lières. La jungle amazo­nienne va-t-elle lais­ser la place aux puits de pétrole ? Ce serait comp­ter sans Nemo, “la gardienne de la forêt” dont “Envoyé spécial” fait le portrait le 12 mars 2020. A la tête d’un mouve­ment de résis­tance, elle a fait plier l’Etat. Article original