En 1954, à 17 ans, Aïcha a fui l’Algérie pour s’ins­tal­ler en Auvergne. La France, elle ne l’a plus jamais quit­tée. Aujourd’hui, elle ose enfin parler de cette période avec sa petite-fille, Lina, qui en a fait un film : “Leur Algérie”. Conversation. Article original