“Q a été créée pour aider et mettre fin au sexisme en favo­ri­sant une plus grande inclu­sion dans la tech­no­lo­gie des assis­tants vocaux”, ont expli­qué les cher­cheurs. Article origi­nal