Entre la hausse des demandes et la baisse des leviers d’action, les Restos du cœur se trouvent en diffi­cul­tés pour aider ceux dans le besoin. Le président de l’association, Patrice Drouet, demande un “coup de pouce” de l’État. Brut l’a inter­viewé. Article original