Annoncée dans le cadre du Grenelle contre les violences conju­gales, la mesure entre en expé­ri­men­ta­tion mardi. Elle permet de dépo­ser plainte sur rendez-vous, sans se rendre dans un commis­sa­riat. Article original