L’ambassadeur de France a été convo­qué mercredi 29 septembre. Le gouver­ne­ment algé­rien dénonce une poli­tique de visas trop restric­tive. Article original