Mercredi 31 août, Élisabeth Borne a soutenu que la ferme­ture de l’EPR de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, avait été déci­dée sous le quin­quen­nat de François Hollande. Mais la Première ministre n’a pas toujours tenu ce discours, ces deux dernières années. Article original