Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des arres­ta­tions musclées de la part des agents de sûreté de la RATP. Ont-ils le droit d’avoir recours à la force ? Article original